AccueilTPE

Vendre sur les marchés

Vendre sur les marchés
Like Tweet Pin it Share Share Email

Depuis quelques années, j’ai rêvé de démarrer mon activité sur les marchés et devenir commerçant ambulant. Après tout, il s’agit d’une activité qui est facile à mettre en place, et assez rentable quand on s’y prend bien(il ne faut pas compter ses heures). Aujourd’hui, c’est chose faite ! Je m’épanouie dans le secteur. Et pour ceux qui souhaitent faire leur entrée sur le marché, je vous donne des conseils pratiques dans les lignes suivantes.

Les conditions à remplir pour vendre sur les marchés

Devenir entrepreneur et commerçant ambulant n’est pas chose complexe, il suffit d’avoir le moyen et de suivre quelques règles bien indiquées à l’avance. En voici quelques uns.

Un marchant ambulant doit avoir une résidence permanente de six mois au minimum et il doit disposer d’un véhicule de service, qui peut être son véhicule personnel pour débuter. Il doit avoir du matériel pour le marché comme les parasols, les tables, les tréteaux, et surtout n’oubliez pas (comme moi) au moins une étiqueteuse code barre etc…
Les matériels d’occasion sont estimés à 500 € tandis que les neufs (vestimentaire) à 2000 €. Le marchant devra également disposer de stock de marchandises suffisant pour la prochaine saison de vente et d’un lieu de stockage de ces dernières.

Si toutes ces conditions sont respectées, vous n’avez plus qu’à demander l’obtention de votre carte auprès de la préfecture.

Les avantages et inconvénients du statut de vendeur sur les marchés

Comme moi, vous voulez entrer dans le secteur et obtenir le statut de vendeur sur les marchés, les avantages en ce sens sont nombreux. Mais attention, il existe également quelques points négatifs qu’il ne faut pas omettre.
Lors de mes démarches, voici ce que j’ai constaté de positifs :

  • Les démarches pour obtenir ce statut sont simples et rapides. En plus, tout peu se faire sur internet. Il est tout à fait possible d’avoir le statut en 1 ou 2 semaines.
  • Les conditions fiscales sont très intéressantes , surtout si vous avez un statut de salarié à côté.
  • Vous n’avez pas besoin de vous enregistrer au registre de commerce.

Par contre, d’un autre côté, j’ai pu également noter quelques points pénalisants :

  1. La déclaration du chiffre d’affaire annuel pour préserver son statut
  2. Les diverses sollicitations pas souvent intéressantes pour des offres commerciales.

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *