GE

Les conséquences de la digitalisation de l’industrie

Le 25 juillet 2019 Mis à jour le 25 juillet 2019 — 5 minutes de lecture
numérique et travail dans l'industrie

Production, gestion, logistique, marketing, livraison sont autant de fonctions de l’industrie qui se retrouvent complètement métamorphosées par les nouvelles technologies. En effet, avec l’avènement du digital et sa démocratisation dans tous les domaines, les industries sont obligées de changer les choses pour pouvoir s’adapter à ce qu’on nomme la 4ème révolution industrielle. Quelles sont en réalité les conséquences de la digitalisation sur les fonctions et le rendement dans le secteur de l’industrie ?

Les mutations de l’industrie à l’air du digital

Comme souligné en début d’article, le fonctionnement de l’industrie à tous les niveaux est sujet à de nombreux changements. En effet, que ce soit les travailleurs, les systèmes d’informations et de communication, la relation client, la gestion financière ou autres fonctions de l’entreprise, ils ont connu une mutation. Ainsi :

  • tout ce qui a trait à la mécanique et matériaux physiques, en acier par exemple, sont souvent visualisable en 3D ce qui permet de comparer une multitude de produits de manière réelle via un ordinateur
  • les inventions et créations des physiciens ou techniciens sont passées des moteurs et machines mécaniques à l’impression 3D, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle avec la 4ème révolution
  • les sources d’énergie sont passées du charbon, du pétrole et du gaz à l’hydrogène, une énergie encore plus puissante
  • les moyens de transport ont eux aussi connu de profondes mutations : des navires aux trains à grande vitesse, aujourd’hui on parle de véhicule autonome
  • la diffusion de l’information est partie du télégraphe, de la presse écrite… pour se transformer avec le temps en téléphone, email, internet. Mais aujourd’hui, les réseaux sociaux, le Cloud Computing, etc. ont changé la donne.

Que de solutions innovantes qui ont pour but d’assurer la rapidité des services et d’améliorer le rendement des différentes entreprises ! En effet, le flux de données des industries (travail, employés, clients…) est aujourd’hui assez important et nécessite une solution qui facilite leur manipulation. Ainsi, on note par exemple, le remplacement des humains par les robots dans les systèmes de production pour plus de productivité. En matière de gestion des données, le Big Data a remplacé le système classique de fiche physique ou autre.

Impacts des mutations digitales sur le fonctionnement de l’industrie

La digitalisation ayant touché toutes fonctions de l’industrie, entre autres le marketing, les ressources humaines, la production, la vente… cela a été à l’origine de bouleversements qui constituent aujourd’hui un challenge pour les entreprises.

Ainsi, le système de gestion générale (gouvernance) se base désormais beaucoup plus sur le travail en commun (coworking) et le partage de connaissances. À cet effet, l’appui mutuel et la participation de toutes les couches de l’entreprise sont désormais indispensables pour son bon développement.

Les fonctions liées au marketing, par exemple, sont actuellement exclusivement tournées vers des stratégies digitales. Aujourd’hui, la communication digitale est l’une des meilleures options pour prospecter et fidéliser les clients. Un outil très efficace qui impose néanmoins la maîtrise de certaines solutions comme les applications mobiles, les sites web, les réseaux sociaux…

En matière de finance, le digital offre des systèmes assez performants qui aident à retracer automatiquement l’ensemble des transactions effectuées et même de les classifier. Toutefois, il est essentiel d’appliquer un même système organisationnel à la plateforme digitale et l’organisation physique. Ceci dans l’objectif de renforcer la sécurité des transactions financières.

Pour ce qui est de la production, de nombreux systèmes numériques font leurs preuves ; l’intelligence artificielle, la robotique, l’e-commerce ne sont plus à présenter.

Malgré ces opportunités et prouesses, il faut dire qu’on note quand même encore une résistance au changement. Pour certaines entreprises, l’engagement est lent et timide.

État des lieux

Le numérique peine à se généraliser au niveau de toutes les entreprises, ce qui crée une certaine scission du marché. On a ainsi une partie des consommateurs connectés et à l’affût des services digitaux, tandis qu’une autre partie reste encore attachée aux méthodes classiques.

Pourtant, les opportunités et atouts du numérique dans ce secteur sont importants. L’idéal serait donc que toutes les entreprises encore dans le classique le comprennent pour ne pas se faire surprendre par la concurrence. C’est le cas des nombreuses entreprises qui ont déjà eu à franchir le cap et qui ont pu relever de gros défis avec un impact fortement positif vis-à-vis de leurs clients.

Par ailleurs, les années à venir seront encore marquées par des innovations et tendances qui vont continuer à bouleverser toute la chaîne de fonctionnement.

Les principaux défis

L’avènement du digital a permis aux industries d’accroître leurs chiffres d’affaires en repensant :

  • la relation client
  • la réorganisation du système de l’entreprise avec les nouveaux métiers
  • la dynamisation du système de production.

De ce fait, la maîtrise des outils de l’écosystème digital s’impose. Cela implique une formation continue et spécifique des employés aux métiers du numérique.

Il faut noter que compte tenu des résultats fortement positifs de la digitalisation, plusieurs entreprises se sont déjà engagées dans la dynamique de transformation. À ce jour, environ 75 % des entreprises sont prêtes à investir dans la mutation numérique au cours des prochaines années.

Et d’après ce rapport, le marché des filtres hydrauliques industriels a connu une importante croissance au cours de ces dernières années.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.