Accueilexpertise

Le métier de monteur vidéo

Le métier de monteur vidéo
Like Tweet Pin it Share Share Email

Metteur en scène de l’image, le métier du monteur vidéo consiste à assembler tous les plans d’un film afin qu’il y ait une certaine cohérence des images et du son. Pour cela, il utilise plusieurs éléments (visuels, images… obtenus après tournage) connus sous le nom de rushes. Si votre rêve est de travailler dans le monde du cinéma ou de l’audiovisuel, vous pourriez alors certainement être intéressé par le métier de monteur vidéo.

Monteur vidéo : découvrons le métier

De la post-production à la production vidéo avec effets spéciaux en passant par le tournage, l’étalonnage… le métier de monteur vidéo est assez riche et varié. Travaillant en étroite collaboration avec le réalisateur, son rôle est de faire ressortir toute l’essence du scénario voulue par celui-ci. Un travail complexe, mais passionnant, qui nécessite d’avoir des connaissances artistiques et techniques précises.

Pour faire son travail, le monteur vidéo procède généralement en deux étapes :

  • le choix des bonnes prises (rushes) avec le réalisateur puis mise en ordre des séquences en fonction de ce qui a été défini par le scénario et du tournage. À la fin de cette étape, la production obtenue appelée « l’ours » servira à organiser une première séance de projection. L’objectif est d’analyser la cohérence et de détecter d’éventuelles lenteurs ou « ventres mous ». Tout ceci se fait à l’aide de logiciels d’images, de montage, d’ajouts d’effets spéciaux et de conversion comme Movavi (en savoir plus sur le site officiel de l’éditeur : https://www.movavi.com/fr/videoconverter/).
  • si tout se passe bien à la première étape, il sera alors question de passer à l’ajustement des durées de séquences et de plans, à l’affinage des raccords image et au montage des paroles sur les images.

Par contre, si la projection au cours de la première étape révèle des insatisfactions, le travail devra être repris : restructuration, suppression ou ajout de certaines séquences et plans…

Quelle formation faut il?

Le métier de monteur vidéo est accessible à partir du baccalauréat. Pour cela, il faudra obtenir un BTS Métiers de l’audiovisuel option métiers du montage et de la postproduction. Ce dernier doit être accompagné d’un certificat supérieur de formation professionnelle de montage vidéo ou de monteur pour le cinéma et l’audiovisuel.

Il existe d’autres diplômes qui vous permettront de poursuivre votre formation professionnelle. C’est le cas par exemple de la formation supérieure de réalisation DESRA option montage. Et avec un niveau BAC+3, vous serez alors en mesure de faire vos pas dans la vie professionnelle : réaliser des films, des vidéos d’entreprise… Ceci avec le bagage, les compétences et l’expérience nécessaires.

Pour une formation beaucoup plus précise, vous pouvez vous tourner vers La FEMIS : école nationale supérieure des métiers de l’image et du son. L’établissement délivre un enseignement technique et artistique pour les futurs professionnels des métiers de l’audiovisuel et du cinéma.

Enfin pour ce qui est des qualités, un bon monteur vidéo se doit d’être rigoureux et organisé, ouvert et bon communicant, sans oublier d’avoir le sens du rythme et de la justesse.

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *