AccueilTPE

Entreprendre, un état d’esprit!

Like Tweet Pin it Share Share Email

La concrétisation de mon projet suit son cours, les contacts s’enchaînent, les intentions de commandes « tombent », mon business plan s’épaissit et s’adapte au marché et à la demande…. Formidable, vous me direz !Néanmoins j’ai pu avoir la « joie » de connaître les imprévus et les contraintes que tout créateur (ou repreneur) peut rencontrer : des impératifs financiers personnels, des conseils contradictoires (si, si cela arrive!), du surmenage et dernièrement l’annonce des récents tracas fiscaux vécus par certains « aventuriers entrepreunarials » sous le régime AE.

Seulement voilà, la vie n’est pas un long fleuve tranquille : ainsi, la vie de mon activité, prochainement officielle le sera également et ….heureusement !

 En effet ces déboires représentent une opportunité intéressante :

Lorsque que l’on créé, la remise en question et la survenue d’imprévus (désagréables la plupart du temps ) permettent de mieux réfléchir son projet et ses objectifs et de mettre en place sa stratégie et ses tactiques de manière réaliste ; Réaliste vis à vis de ses interlocuteurs, la future clientèle, ses fournisseurs, ses partenaires, ses financeurs etc… et bien sûr vis à vis de soi-même et du projet que l’on porte.

Ainsi, sur ces expériences, j’en tire les conclusion suivantes et m’adresse à vous :

Créateurs et repreneurs, sachez déterminer d’où vous partez et où vous voulez allez, comment vous œuvrerez à la concrétisation de votre projet. La capacité à s’adapter et mieux à anticiper contribuera à la réussite. De plus, ne jamais négliger son entourage actuel et toujours continuer à l’agrandir. Enfin, acceptez la difficulté quelle quel soit et trouvez les solutions aux problèmes.

IMPOSSIBLE N’EST PAS FRANÇAIS, cela est bien vrai.

Par contre, si devant la première difficulté et les autres qui finissent toujours par arriver inéluctablement, le porteur se décompose… (et bien vous connaissez la suite de cette phrase!) car…Entreprendre c’est aussi un état d’esprit !

J’en suis persuadée : les imprévus m’ont permis de renforcer mon projet et avant de surgir de mes starting blocks, rien de mieux qu’une préparation rude et soutenue.
Enfin, sur ces mots, entreprendre c’est comme arrêter de fumer, la clé de la réussite est la Vo-Lon-Té : à bon entendeur!

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *