Accueilexpertise

La formation en entrepreneuriat, un préalable indispensable

La formation en entrepreneuriat, un préalable indispensable
Like Tweet Pin it Share Share Email

Avec une crise de l’emploi de plus en plus alarmante, de nombreuses actions et sensibilisations tendent à pousser aussi bien les jeunes, diplômés ou non, que les personnes en quête de réorientation professionnelle vers l’entrepreneuriat. Mais dans la plupart des cas, ce que les politiques ou les associations oublient de clarifier, c’est que l’entrepreneuriat exige une formation, quel que soit le domaine qu’on souhaite embrasser. C’est un préalable indispensable si on veut réussir et prospérer.

Les cursus professionnalisants

Il existe en France de nombreuses écoles ou instituts proposant des formations professionnalisantes de deux à trois ans en moyenne qui permettent d’avoir les outils pour monter sa propre entreprise. La plupart de ces cursus débouchent sur des diplômes du type :

  • Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP)
  • Brevet Professionnel (BP)
  • Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Au cours de ces cursus, les candidats reçoivent non seulement des enseignements de spécialisation, mais il leur est enseigné des notions de comptabilité, de gestion, d’économie, etc., en gros, tout ce qu’il faut pour être apte à s’auto-employer.

De plus, la plupart de ces cursus ont des conditions d’admission très flexibles parfois n’exigeant aucun diplôme. Mais en général, le  niveau le plus bas est la classe de 3e.  Si ces cursus permettent l’auto-entrepreneuriat, lorsqu’on doit gérer une équipe, il faut bien plus.

Les formations post-bac

La gestion d’une équipe demande davantage de compétences que ne peuvent offrir un CAP ou un BP. Si vous êtes titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent, certaines formations vous sont ouvertes selon le secteur dans lequel vous souhaitez entreprendre.

Le Brevet de Technicien Supérieur est le premier niveau de formations post-bac qui puisse vous offrir les clés d’un entrepreneuriat réussi. La construction d’une entreprise demande des notions de management et de commerce. A ce titre, il existe de nombreuses spécialisations :

  • Le BTS Négociation et relation client
  • Le BTS en Management des Unités Commerciales.

D’autre part, les Instituts Universitaires Technologiques délivrent des Diplômes Universitaires Technologiques en 2 ans de formation dans des domaines divers tels que :

  • La gestion d’entreprise et administrations
  • La finance d’entreprise
  • Le management organisationnel
  • La gestion des ressources humaines
  • La gestion administrative et commerciale des organisations

Ceux qui souhaitent poursuivre plus loin leurs études, les licences administration, économie et sociale sont des formations qui vous offrent de solides connaissances en droit des entreprises, en comptabilité, en droit du travail, en gestion des ressources, etc…
Par ailleurs, la licence pro est une formation d’un an qui vous forme à une spécialisation précise en seulement une année et vous rend directement apte à entreprendre.
Pour finir, le master en stratégie, en marketing ou en finances est une formation de second cycle qui permet de se focaliser sur un domaine particulier de l’entrepreneuriat comme la marché du  stylo personnalisé.

Les formations périodiques

De nombreux cabinets spécialisés en développement personnel et entrepreneuriat organisent des formations périodiques visant le grand public, que ce soit des étudiants ou les chefs d’entreprise ou même les salariés.

Ces creusets d’échanges ont l’avantage d’inclure à l’aspect management le développement personnel. Les enseignements reçus au cours de ces formations sont pour la plupart des outils à intégrer au jour le jour dans la gestion technique et surtout humaine de l’entreprise.

Ce genre de formations qui s’étend sur plusieurs jours ou ne dure que quelques heures prend plusieurs formes à savoir :

  • des séminaires
  • des conférences
  • des masters class
  • de petits déjeuners d’affaires

Et si vous avez l’idée du siècle pensez aux love money, Business Angels, Crowdfunding & Capital-risqueurs

 

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *