Accueilexpertise

Les conditions d’attribution et d’obtention d’un crédit hypothécaire

Les conditions d’attribution et d’obtention d’un crédit hypothécaire
Like Tweet Pin it Share Share Email

Il est possible d’accéder au prêt hypothécaire dès que l’emprunteur atteint l’âge de 18 ans. Il faut comprendre que le crédit hypothécaire désigne une transaction officielle qui est entériné chez le notaire. Ladite transaction garantit à l’organisme prêteur un remboursement de la somme avancée, s’il y a un défaut de paiement de l’emprunteur. Pour l’emprunteur, ce genre de prêt permet de réaliser un projet, qui pourrait ne pas l’être par manque de financement personnel. Quand le prêt est accepté, l’emprunteur devient propriétaire, en acceptant l’hypothèque sur la maison acquise. Pour ce qui est de l’organisme prêteur, l’hypothèque constitue une réelle sécurité du capital avancé. Le crédit hypothécaire prend ainsi acte entre 10 et 30 ans, selon la durée du prêt.

Le prêt hypothécaire à taux fixe, pour une sécurité optimale tout au long du crédit

Lors de l’utilisation d’un simulateur d’un prêt hypothécaire en Belgique, on peut faire le choix entre deux types de prêt hypothécaire : le crédit à taux fixe et le prêt à taux variable. Ce genre de choix s’effectue au moment de la souscription au crédit. Ce choix est valable et s’applique pendant toute la durée du crédit. Le prêt à taux fixe est la version la plus prisée, pour un emprunteur qui veut se fixer définitivement sur le montant de la mensualité à payer, pour plus de sécurité et de sérénité. En effet, ce taux fixe établi ne pourra plus être changé, quoi qu’il se passe sur le marché. Dans le cas d’un prêt à taux variable, les mensualités varient à la hausse ou à la baisse, selon le marché. Cette solution, même si elle semble risquée, peut être très intéressante quand la vision dans le long terme concorde aux avantages de l’emprunteur. Cependant, comme balise, il existe une limite maximale sur ce taux variable.

La liquidation du prêt hypothécaire

L’emprunteur doit savoir qu’il lui est possible de liquider à tout moment son prêt hypothécaire. Cela passe par la revente de son bien immobilier pour un autre rachat. Ce type de transaction peut être réellement juteux. Cependant, la précaution et la prudence sont de mise, car cette liquidation implique de nombreux frais cachés. En réalité, le prêt hypothécaire peut revenir très cher à l’emprunteur, en tenant compte des frais de liquidation et de rachat d’un nouveau prêt immobilier.

Le transfert du crédit hypothécaire

Toujours en matière de crédit hypothécaire, l’emprunteur peut se tourner vers d’autres solutions, comme le transfert du crédit vers un nouveau bien immobilier, un logement. Comme pour la précédente solution, il doit s’acquitter des frais liés à cette opération, qui sont quand même largement moindres qu’une radiation intégrale d’un prêt hypothécaire. Dans tous les cas, l’emprunteur propriétaire peur toujours vendre ou louer le bien hypothéqué, à une tierce personne. Il peut se rapprocher d’un spécialiste dans le domaine, en la personne du courtier en prêt hypothécaire, pour tout besoin en conseil ou accompagnement.

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *