AccueilPME

Les enjeux de la mise en conformité avec la loi informatique et libertés

Les enjeux de la mise en conformité avec la loi informatique et libertés
Like Tweet Pin it Share Share Email

L’adoption du règlement général sur la protection des données (RGPD) a relancé les débats concernant la loi informatique et libertés. Bien que ce texte soit effectif depuis plusieurs années, certains entrepreneurs ignorent toujours son existence. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) ne ménage pas d’efforts pour sensibiliser toutes les parties prenantes à se conformer aux dispositions légales.

Les grands principes de la loi informatique et libertés

La loi informatique et libertés protège les droits des citoyens relatifs à leur patrimoine numérique. Dans le monde actuel, chacun confie ses données personnelles à de nombreuses entreprises. En naviguant sur internet ou en devenant le client d’une société quelconque, des informations sont collectées puis traitées par certains établissements. Si les responsables commettent des abus, la vie privée des tiers sera mise en danger. Par ailleurs, si ces structures ne prennent pas toutes les mesures nécessaires, des données plus ou moins sensibles risquent d’être dérobées.

Dans les deux cas, le détournement des données à caractère personnel est un réel problème. Afin de préserver l’intimité des citoyens français, les législateurs ont promulgué la loi informatique et libertés. Les entités publiques ou privées qui se chargent du traitement des données informatiques sont soumises à de nombreuses obligations. En effet, les établissements concernés doivent garantir l’inviolabilité des workflows. Par ailleurs, ils doivent tout mettre en œuvre afin que les particuliers puissent exercer leurs droits. La CNIL a été créée pour s’assurer des contrôles de conformité.

Ce qu’il faut savoir sur la mise en conformité

Les statistiques rapportent que les dirigeants des établissements concernés ne se hâtent pas de se conformer à la loi informatique et libertés. Effectivement, les entrepreneurs n’entament un audit de conformité CNIL qu’après avoir reçu une lettre de mise en demeure. Les opérations essentielles pour la protection des données personnelles requièrent les compétences d’un consultant Informatique et Libertés, tel que axil-consultants.fr. L’expert CIL procédera à une analyse du workflow. Par la suite, il suggère les différentes stratégies à adopter pour garantir la liberté individuelle des tiers.

Ce spécialiste n’est pas uniquement un technicien. Il connaît toutes les mesures à prendre afin de préserver la sécurité juridique de l’établissement. Par ailleurs, ce professionnel peut également occuper le poste de délégué à la protection des données. A titre de rappel, le nouveau règlement européen obligera les chefs d’entreprises   à recruter un Data Protection Officer (DPO). Trouver un DPO qualifié peut poser certains problèmes. Néanmoins, il est crucial d’embaucher cet agent avant le 25 mai 2018.

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *