AccueilPME

Créer son entreprise en Angleterre : les étapes à suivre

Créer son entreprise en Angleterre : les étapes à suivre
Like Tweet Pin it Share Share Email

S’ouvrir à l’international est le souhait de pratiquement tous les entrepreneurs. La plupart d’entre eux veulent conquérir le marché américain. Pour ce faire, démarrer une activité en Angleterre peut être une étape incontournable. Créer une société au Royaume-Uni peut être difficile, si les chefs d’entreprises  ne s’informent pas préalablement sur ce sujet.

Démarrer une activité en Angleterre : les difficultés à anticiper

Le gouvernement anglais a toujours voulu attirer des investisseurs étrangers. Voilà pourquoi, la fiscalité en Angleterre encourage les entrepreneurs à y implanter leurs sociétés. En effet, des exonérations pour les entreprises en début d’activité sont offertes.

Toutefois, les procédures à suivre pour la création d’une société à Londres (via taxtrends.org) ne sont pas aussi incitatives qu’on le pense. Afin de fonder légalement un établissement commercial, les fondateurs doivent avoir un compte bancaire au sein d’une institution financière anglaise. Néanmoins, obtenir ce compte peut être un vrai parcours de  combattant. Le particulier doit avoir une adresse valide en Angleterre. Bien entendu, ce détail pose problème dans la plupart  des cas.

Pour les Français qui veulent mener à bien ce projet sans avoir à s’expatrier, il est crucial de solliciter des intermédiaires de confiance. Ces professionnels s’occuperont des différentes démarches au nom de leurs clients. Ils proposent une création de société et conseillent les intéressés en matière de fiscalité.

Pourquoi solliciter des intermédiaires ?

Hormis le compte bancaire, il faudra encore obtenir d’autres pièces administratives et entamer certaines démarches. Il est clair qu’il est impossible de régler tous ces détails depuis la France malgré l’évolution de la technologie. Même en allant au Royaume-Uni, il faudrait tout de même contacter un citoyen britannique pour se porter garant de soi, et c’est la même problématique pour les sociétés offshore. Solliciter des professionnels facilite et accélère grandement les procédures.

Ces intermédiaires entretiennent de bonnes relations avec les  différents établissements publics et les grandes banques du pays. Ces spécialistes peuvent conseiller les personnes qui souhaitent s’expatrier en Angleterre. Ils connaissent également la fiscalité et aident les entrepreneurs à profiter de certains avantages fiscaux. Dans certains cas, ils interviennent pour proposer des solutions de financement aux chefs d’entreprises. Les modalités d’accession aux crédits  sont différentes des exigences des banques françaises. A cet effet, certains managers ne s’y retrouvent pas toujours.

commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée publiquement. Les champs obligatoires sont suivis de *