Pourquoi choisir une SASU ?

Au titre des nombreuses formes juridiques d’entreprises existant à ce jour figure la SASU ou société par actions simplifiées unipersonnelle. La création et l’exercice d’une telle entreprise répondent à des critères bien précis qu’il convient de mettre en exergue ici.

Les particularités de la SASU

créer une SASU

Depuis plusieurs années, de nombreux entrepreneurs optent pour la SASU comme forme juridique de leur entreprise. Cet engouement est notamment dû à la souplesse dans le processus de création de la SASU que vous pouvez voir ici.

En effet, la SASU est la forme unipersonnelle d’une SAS. Contrairement à cette dernière dont la formation est conditionnée par la présence de deux actionnaires au moins, sa création peut se faire avec un actionnaire unique. Il peut s’agir aussi bien d’une personne physique que d’une personne morale.

Cette particularité différencie la SASU de l’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dans laquelle l’unique gérant doit être une personne physique. De même, lorsque vous commencez vos activités avec une SASU, il est plus aisé d’effectuer une mutation vers la SAS plus tard pour des raisons d’association ou d’agrandissement de la société. Mais, il ne s’agit là que d’un point parmi tant d’autres qui font de la SASU une forme juridique attrayante.

Les avantages

Les avantages de la SASU sont de divers ordres. Elles concernent d’une part le statut du président, et d’autre part du régime fiscal.

D’abord, le capital de la SASU est fixé librement par le président à condition qu’il ne soit pas inférieur à 1€. Ensuite, si le président ou le gérant est assimilé salarié, il est soumis d’office au régime général de la sécurité sociale. Alors que dans un EURL par exemple, le gérant associé unique ne peut pas être salarié de son entreprise. Aussi, le gérant d’une SASU bénéficie des mêmes protections accordées à un employé salarié. Il perçoit une rémunération et profite même d’une assurance vieillesse.

D’autre part, il ne paie pas de cotisations sociales sur ses dividendes, car la SASU n’est soumise qu’à l’impôt sur les Sociétés, contrairement à EURL et EIRL qui n’optent pas pour cet impôt. Depuis le 04 août 2008, la SASU peut opter pour l’impôt sur le revenu induisant une imposition sur les revenus du gérant associé unique. Cependant, ce régime n’est valable que 5 années.

Par ailleurs, la responsabilité du président d’une SASU est limitée à ses apports, sauf en cas de garanties personnelles accordées. Ainsi, en cas de difficultés, il court moins de risques que le gérant d’une EURL dont la responsabilité n’est pas limitée.

Plus d’informations sur http://www.juritravail.com/Article/creation-sasu/Id/1509

Leave a Reply

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]